Ca y est de retour dans nos montagnes.

 

Vous avez déjà vécu de très longues journées ?? Et bien nous on vient d'en faire une de ......... 161 heures !!!!!!!!! Eh oui !

 

Définition d'une journée : Elle commence au lever après une nuit de sommeil et se termine au coucher avant une nuit de sommeil.

 

Je crois qu'une petite explication s'impose :

 

Le 23 mai nous nous sommes levés vers 7 h 30 et le 29 mai nous nous sommes couchés vers 21 h 30. Soit 161 heures entrecoupées de quelques "siestes" que nous ont accordées nos chères têtes blondes.

Certains pourraient dire oui mais il ne fallait pas faire la fête tous les soirs. C'est vrai ! Mais voila en se couchant vers 21 h presque tous les jours cherchez l'erreur ! Pas une seule nuit digne de ce nom, une dizaine de fois par nuit nous avons été réveillés soit par un cauchemar, soit par une tetine perdue, soit par un drame ou par un nez bouché. Eh ! oui ! Les vacances avec des gosses malades c'est quand même le pied !!!!!!!!!!!!

 

Mais voila quelques chiffres :

 

Sur 161 heures nous avons eu :

 

- 18 h. de voiture avec 3 enfants malades (seulement 3 enfants

   vous êtes surs ?) donc un voyage de rêve ! L'aller un véritable

   cauchemar on s'était dit voyager de nuit ce serait bien puisque

   les enfants domiraient mouais pourquoi la théorie n'a jamais

   rien à voir avec la pratique ? Le retour à peine mieux juste

   à peine surtout quand Troll-Nenette se recrache dessus l'eau qu'elle

   est censée boire et que son frère (9 ans) la regarde faire sans 

   rien dire. Résultat vite une aire de repos (jamais la quand il faut)

   et change complet de la demoiselle qui se trouve être mouillée

   de la tête au pied. Et tout ça bien sur par un froid de canard !

 

 

- 14 h. de beau temps donc 147 de pluie - enfermés à la maison -   (Vous êtes certains du nombre d'enfants ?)

 

- 161 h. de vent

 

- 1 visite de SOS médecins donc un passage à la pharmacie.

 

- 3 traitements à administrer matin midi et soir et bien sur des

   médicaments ou des posologies différents pour chacun. (Qui a

   une cuillère à café ? Pour qui la cuillère à soupe ?  Mais non ! le

   suppo n'est pas une pastille à sucer !) (j'ai du mal compter le

   nombre d'enfants !!)

 

Par bonheur nous avons eu une communion magnifique, très bien organisée, et je dois reconnaitre que l'animation Pompiers a mis une petite touche de couleur à l'ensemble, le tout sous un beau soleil (ça nous a changé de la semaine!). Mais nous n'avons pas pris le risque de laisser les filles assister à la messe (1 h 30) ça aurait été du suicide. Donc la famille s'est séparée en deux les hommes à l'église (c'est ça d'être parrain) et les filles à la maison.

 

En clair on a passé un super séjour on était bien content d'y être et de retrouver toute la famille, on est bien content aussi d'être rentré c'est plus calme les filles ont retrouvées leurs marques. Vivement que les gosses aient plus de dix ans !! Quoique !