D'abord je tiens à vous remercier de votre soutien ça me touche beaucoup !

Pour moi le moral et la forme reviennent peu à peu, en partie grâce à vous d'ailleurs,  j'essaie de me reposer le plus possible mais ça n'a rien d'évident !

D'un côté j'ai de la chance car depuis qu'ils font ce genre d'intervention par coelioscopie, ils n'ont plus besoin d'ouvrir le ventre dans le sens de la largeur comme avant !!!

Donc ils ont fait un ti trou dans le nombril (3 points de suture), un sur la droite environ 8 cms plus bas (2 points) et un à gauche juste en face (encore 2 points) ce qui nous fait un jolie triangle !!!

Un autre côté positif (hormis qu'il n'y a plus de grande cicatrice) c'est que dans l'ensemble c'est très peu douloureux au niveau des sutures. Enfin pour le commun des mortels, parce que bien sûr ce serait trop simple si les choses se passaient pour moi comme pour les autres. L'intubation lors de l'intervention m'a provoquée une irritation de la gorge et donc des quintes de toux !!

Et tout le monde le sait quand on tousse on contracte les abdos et du coup  ça fait bobo aux points de suture !!!

Pour compléter le tableau ma famille m'a affublé d'un problème de santé plus pénible que grave : des nausées matinales, qui font penser aux gens qui ne me connaissent pas que je suis continuellement enceinte.

Alors je récapitule  :

Toux = abdos contractés = bobo aux points de suture
Nausées = hauts le coeur = abdos contractés = bobo aux points de suture

Voilà pour le côté perso ! A côté de ça il y a les suites dites "normales" à l'opération. Voilà une petite explication de l'intervention pour ceux qui ne saurait pas en quoi elle consiste :

La cœlioscopie (appelée cœliochirurgie quand une intervention est pratiquée dans le même temps) consiste à accéder à la cavité abdominale sans ouverture de la paroi abdominale. Elle est possible grâce à plusieurs artifices :

  • Une "optique" (reliée à une caméra) est introduite dans la cavité abdominale à travers une cicatrice que le chirurgien pratique dans l’ombilic. Cette "optique" est reliée à un "moniteur" (écran) que le chirurgien regarde en opérant.
  • Du gaz carbonique (CO2) est ensuite introduit dans la cavité abdominale. La pression positive exercée par ce gaz va soulever la paroi abdominale, créant ainsi un espace entre la paroi et les viscères où le chirurgien peut regarder et où il peut introduire ses instruments pour opérer.
  • Enfin, des "trocarts" (sortes de grosses aiguilles de 5 à 12 mm) sont introduits à travers la paroi ainsi soulevée, par lesquels le chirurgien va passer des instruments de 5 à 12 mm de diamètre pour opérer (pinces, ciseaux, instruments de coagulation et de suture, etc.).

Pour le patient subsiste pendant quelques jours le désagrément dû au CO2 résiduel. Cela se traduit par des sensations de ballonnement au niveau abdominal et des douleurs sous les clavicules en position debout, le gaz remontant alors dans l'organisme qui agit comme un niveau à bulle. Tout celà disparaît progressivement au bout d'une semaine.

Et ça je peux vous assurer que ça fait monstrueusement mal dés qu'on se lève, on a l'impression que le diaphragme est poussé vers le haut, de manquer d'air et qu'on arrivera plus à reprendre son souffle.

Et cerise sur le gateau la Troll-Gynéco m'a donné un traitement pour stopper les nausées matinales et qui a comme effets secondaires de provoquer une hyper sensabilité de la poitrine !!!!!!!! Enfin le pied total !!!!

Mais bon ! Les inconviénients arrivant les uns après les autres c'est supportable vu que je ne les ai pas eu tous ensemble !!!

En tous cas d'après le Troll-Sorcier, qui a eu entre nous un peu de mal à retirer les sutures, ouille ouille ouille, je suis passé à côté de ce qui aurait pu être une véritable catastrophe ci ça n'avait pas été pris à temps ! Heureusement que j'ai eu la présence d'esprit d'aller chez la Gynéco malgré le fait que je n'avais pas de douleur ! Le sixième sens sans doute !!!

Enfin je tiens à rassurer toutes les femmes qui pourraient se trouver un jour dans la même situation, quelque soit vos inquiétudes sur les douleurs physiques elles sont très supportables et passagères. Le repos est la meilleure des thérapies, il ne faut surtout pas avoir de complexes à rester couchée le plus possible. Plus vous vous reposerez et plus vite vous serez remise sur pied ! Alors pas d'hésitation : Faites vous chouchouter le plus looooooooongtemps possible !!!